• Syndicat National de
Shiatsu Professionnel - SNSP

ÉVOLUTION DU MÉTIER DE SHIATSU KI

Grace à ses différentes actions soutenues et à son travail de fond au plan de la structuration de la profession, le SNSP - Syndicat National de Shiatsu Professionnel a permis de faire évoluer le métier de shiatsu-ki vers une plus grande professionnalisation. Aujourd'hui le métier de "Praticien en Shiatsu" n'est plus ignoré. Cette rubrique vous tient informer sur les différentes évolutions du métier.

Pole Emploi reconnait notre profession

En Novembre 2009, à l'occasion d'une réactualisation de sa liste de codes métier, appelés aussi Codes ROME, le Pôle Emploi a reconnu le « métier de praticien en Shiatsu ». Il est désormais codifié sous le Code ROME : K1103.

Le Pole Emploi exige des demandeurs d'emploi qui souhaitent démarrer une formation de shiatsu de faire une enquête sur le métier de PRATICIEN EN SHIATSU. L'enquête consiste à demander aux professionnels de leur entourage de renseigner 2 pages nominatives pour pouvoir analyser la viabilité et la rentabilité du métier. Le SNSP se tient à votre disposition pour toutes informations nécessaires à la réalisation de cette enquête.

Convention Collective "PARFUMERIE / ESTHÉTIQUE"

Depuis l'accord professionnel du 22 avril 2009, le shiatsu est rattachée à la convention collective de la "PARFUMERIE / ESTHÉTIQUE"

Changement de code NAF : 96.04 Z - Entretien Corporel

Depuis le 1er Janvier 2008, le shiatsu-ki exerce sous le code d'activité 96.04 Z. En effet, l'INSEE a fait éclater l'ancien code 930L en deux codes. Ceci pour différencier les praticiens dont l'activité principale est l'ENTRETIEN CORPOREL par le SHIATSU (96 04 Z) des personnes qui pratiquent le shiatsu de manière accessoire et dont l'activité principale est autre: sports, arts martiaux etc…(93 13 Z).

Pour toutes ces questions et d'autres qui pourraient surgir au cours d'un début d'activité, le SNSP se tient à diposition de ses membres, notamment lors de ses tables rondes.

Point sur le remboursement des Mutuelles

Le Shiatsu fait partie des huit médecines douces reconnues par le Conseil de l'Europe depuis mars 1996 (rapport Lannoy).

Depuis le 1er janvier 2008, les mutuelles peuvent rembourser des prestations sans passer par le préalable d'une prescription médicale. Leur niveau de prise en charge dépend d'un certains nombres de critères propres à chaque compagnie d'assurance.